133 rue champolion
+33 125852427 info@mylittlecar.fr

Permis retiré ? On a la solution pour que vous rouliez en « DS3 sans permis »…

Ligier JS 50 Pink Series arrière

Si on vous a retiré votre permis, MyLittleCar a la solution pour que vous puissiez quand même rouler en DS3 !

Chez Ligier, leader de la voiture sans permis, on a pas froid aux yeux !

Sa gamme JS 50 est tout simplement bluffante… de ressemblance avec la Citroën DS3. Jugez par vous même, surtout en version « Pink Series« .

De « l’aileron de requin » latéral, en passant par le bi-ton ou ne serait-ce juste que les proportions de l’auto, on hallucine. Même programme à l’intérieur, regardez ce volant !

Ligier JS 50 Pink Series arrière

Ligier JS 50 Pink Series avant

Ligier JS 50 Pink Series intérieur

Une « DS3 sans permis », c’est possible, et aussi variée en teintes et décorations de carrosserie !

Et oui ! Car à voir la version « Diablo« , on a comme l’impression de croiser une version Racing de la Citroën DS3 !

Ligier JS 50 Diablo avantLigier JS 50 Diablo côté

Vous ne rêvez pas, c’est bien commercialisé en France !

Créer sa propre piste cyclable !

fille vélo piste

Si comme nous, vous prenez aussi souvent votre vélo comme votre voiture, vous avez forcément constaté que de nombreux automobilistes ne respectent pas les cyclistes. Il est loin le temps de l’auto-école où ces chauffards pensaient à passer plus d’un mètre d’un cycliste lors d’un dépassement. Bilan, 150 décès et 8 000 accidents par an ! et c’est là que lightlane intervient avec une invention géniale : une piste cyclable lumineuse et portative.

sécurité vélo femmes

La piste cyclable est projetée au sol par une lampe placée sous la selle.

Nous n’avons pas encore pu testé le produit car il en est au stade de prototype mais sommes impatientes de le recevoir un jour pour faire un essai grandeur nature et vous donner notre feedback : les automobilistes s’éloigneront t’ils plus ou continuerons t-ils à nous frôler?

De la galerie métallique au coffre plastique, ou quand on ne se battait pas pour charger le toit de la voiture

La galerie de la nationale 7

Il n’y a encore pas si longtemps,les monospaces fourre-tout n’existaient pas. Quand aux breaks, ils avaient le look de l’utilitaire sans le coté pratique…C’est ainsi que chaque départ en vacances s’accompagnait d’un cauchemar, le chargement !

Heureusement, un jour, les barres de toit arrivèrent à la rescousse…504 galerie pleine !

Oui, nous vivons une époque formidable chères amies ! Et, contrairement à ce que vous pensez, oui, il y a beaucoup de la place dans votre auto actuelle !

Souvenez-vous des départs en vacances de votre enfance, quand votre papa, suant à grosses goutes était observé par les voisins alors qu’il installait fièrement sa fameuse galerie sur les gouttières de la voiture,  il virevoltait alors autour de la voiture et jetait avec la même grâce qu’ Indiana Jones son  fouet, ses sandows aux couleurs flashys…

Et si votre papa était vraiment bien équipé,  il montait de belles barres porte-tout, avec lesquels on ne portait par grand chose en réalité !

Au départ, on s’enfonçait dans son siège car, cette galerie permettait certes d’emmener vos pelles  et vos seaux de plage en plus des bagages de maman, mais c’était tout de même un peu la honte et « m’as tu vu? » tout se déballage familial au grand air ! Sans parler de la ligne de la belle auto de Papa qui en prenait un sacré coup. D’ailleurs, d’un coup, elle ressemblait à celle des Bidochons en vacances.

La galerie de la nationale 7

Valises, sacs, et autre tables de camping prenaient alors place sur cette fameuse galerie.

Avant le départ, votre paternel avait exécuté la demande de votre maman, celle  de bien protéger les bagages sur le toit. Il le faisait à grand renfort de bâches plastiques et de vieux draps usés hérités de la grand mère. Le résultat devenait peu convaincant dès la première accélération,  l’aérodynamique se rappelant alors à l’ordre. Le bruit du flottement à l’air de ces protections sur-mesure… soulaient ensuite  toute la famille pendant des centaines de kilomètres, d’autant plus qu’il venait en plus du bruit des fenêtres ouvertes (la clim manuelle de l’époque). A l’arrivée, la boite de paracétamol était l’objet le plus recherché dans les valises.

« Dans la voiture, on priait tous pour qu’il ne se mette pas a pleuvoir! » Catherine – 45 ans

Du coup l’année suivante, votre papa décidait de ne pas renouveler le calvaire de l’année précédente et donc de ne pas recouvrir les bagages. Au diable cet emballage bruyant, s’était-il dit !  C’était bien évidemment, lors de ce trajet réalisé à découvert qu’il se mettait à pleuvoir des cordes sur des centaines de kilomètres. A l’arrivée, tous les bagages du toit étaient trempés. C’est ainsi que les vacances commençaient par une engueulade entre votre papa et la maitresse de maison de vacances (ou maitresse de tente si vous partiez en camping).

Aujourd’hui tout cela a bien changé : la vague des coffres de toit en plastique

Solution la plus plébiscitée pour un « chargement additionnel » depuis maintenant plusieurs décennies, le coffre de toit a su s’imposer grâce à ses côtés  pratiques et esthétiques. Pour des millions d’automobilistes, il est  l’allié de la migration estivale. Les véhicules ont nettement plus d’espace intérieur qu’avant pour une taille équivalente voire inférieure. Cependant, le coffre de toit reste souvent une solution utile pour un départ en vacances !

Le coffre de toit est très souvent en plastique renforcé mais il existe aussi des versions en toile étanche repliable. Une astuce permettant à un coffre non utilisé de pas occuper  la moitié du garage les onze autres mois de l’année !

Coffre de toit pliable Thule

Pour être tendance sur les routes estivales cette année, nul besoin d’avoir la dernière auto à la mode, un coffre « bateau » suffira !

Non, vous ne rêvez pas, on peut aujourd’hui faire d’une pierre deux coups : un coffre et un bateau ! La partie supérieure de votre coffre vous garantira des moments de tranquillité sur la plage quand vos chérubins s’en serviront comme embarcation !

BoatPack, un coffre de toit + un bateauBoatPack, le coffre de toit "bateau".

 

Dans un autre registre et pour les plus branchées d’entre nous, Norauto vient de sortir le résultat de son partenariat avec le célèbre designer italien Pininfarina (le designer de bon nombre d’Alfa Romeo, Ferrari, Peugeot…). Contrairement à ce que l’on aurait pu en attendre, ce n’est pas une « design revolution », mais avouez que…

Pininfarina logotté sur votre coffre c’est tout de même plus classe qu’un autocollant Norauto !

Coffre de toit Norauto by Pininfarina

Attention à la sécurité !

Si votre coffre de toit est en plastique et qu’il a plus de 10 ans, pensez à bien vérifier son état avant de l’utiliser… Car un plastique de mauvaise qualité exposé aux UV aura perdu une bonne partie de sa résistance après quelques années. Ils se déformera sous le poids de vos bagages en cas de choc et se transformera en lance-missiles. Pour vous en convaincre, regardez ce crash test d’un coffre de toit a priori de qualité…

Incoming search terms:

  • galerie de toit maison

Marie : « Depuis un mois, je vais au boulot en vélo »

vélo boulot femme

C’est en revenant d’un WE à Amsterdam mi mars avec mon amoureux que j’ai eu le déclic. Voir tous ces milliers d’hollandais aller au vélo au travail en costume ou en tailleur, le reprendre le soir pour aller boire un verre et ce quelque soit le temps m’a donné envie de faire comme eux.

Dès mon retour à Paris, je suis passée à la cave pour resortir mon vélo. Grosse déception, un pneu crevé, des freins qui ne marchaient pas bien, je l’avais délaissé pendant un peu trop longtemps et il avait décidé de me le faire payer. Plutôt que de le donner à mon homme pour qu’il me le répare, je l’ai amené au petit réparateur vélo près de chez moi. Pour 66.40€, il me l’as remis à neuf. Pas donné mais il marche nickel et si on compare ce prix à celui de l’entretien d’une voiture, je trouve que c’est donné. Il m’a aussi conseillé un antivol en U hyper solide pour éviter de me le faire voler.

aller en vélo au travail femmes

Depuis un mois, je vais tous les jours en vélo au travail. C’est à 25 minutes.

J’ai un peu galéré pour trouver un chemin agréable pour m’y rendre mais j’ai enfin trouvé. Le matin, je traverse un parc, je longe une peu la Seine, passe dans des petites rues, quand il fait beau, c’est le pied. S’il pleut averse, je prends le métro comme avant. Si une averse me surprend, je me suis acheté un poncho vélo, le même que ceux que j’avais vus à Amsterdam sur les cyclistes quand il a plu pendant le week-end…

C’est incroyable les effets de ces 25 minutes de vélo, j’arrive plus détendu au travail et au retour, ce moment me « lave » du stress de la journée. J’arrive détendue à la maison. Mon homme a tout de suite vu la différence. Mes jambes sont plus toniques et j’ai l’impression qu’elles s’affinent. J’ai qu’une seule chose à dire, Les filles mettez -vous au vélo au plus vite !

Marie

Incoming search terms:

  • aller au travail en vélo femme
  • images de femmes à vélo